Annales des Mines (1899, série 9, volume 15) [Image 198]

Aide de formatage wiki

L'INDUSTRIE MÉTALLURGIQUE 388 Leur ancienne usine de Trablaine, qui est alors aux mains de M. Bouvier, n'a plus qu'une faible production. En 1838,

DANS LA RÉGION DE SAINTÉTIENNE

389

III

la production totale des aciéries Jackson, Assailly et la Bérardière, est de 900 tonnes, comprenant :

PÉRIODE DE 1840 à 1860.

500 tonnes

Acier à ressorts Acier fondu Acier cémenté

Pétin et Gaudet Le marteau-pilon. Par suite de l'augmentation- constante des demandes, par suite aussi

300

.

100

A la même époque, les autres aciéries en activité dans la Loire produisent Jacob Holtzer, à Unieux Holtzer ainé et fils, à Cotatay

100 tonnes

Debrye etDumaine,àSaint-Étienne Bouvier, à Trablaine

120 60 50

Plate et Rozet, à Saint-Etienne

90

Si l'on évalue à 7fr. 50 par tonne de fonte et à 10francs .par tonne de fer l'intérêt des capitaux engagés dans l'industrie métallurgique, les conditions économiques de la

fabrication de la fonte et du fer dans la Loire peuvent être résumées comme suit (par tonne)

de l'abaissement des prix de revient, les usines de là

Loire sont toutes très prospères en 1840. On a renoncé, il est vrai, aux espérances que, quelques années auparavant, on avait fondées sur le traitement aux hauts-fourneaux des minerais houillers ; les usines de dénaturation ne craignent plus cependant de manquer de la fonte qui leur est nécessaire et qu'elles peuvent faire venir à bas prix de l'Ardèche ou du Berry. C'est dans ces conditions que s'installe à Rive-de-Gier, en 1837, une petite forge qui sera le _point de départ 'de l'une des usines métallurgiques actuellement le plus puissamment outillées en France. Hippolyte Pétin et son ami Gaudet sont les créateurs de la nouvelle. forge. Né en

1813, et sorti- de l'École d'Arts et Métiers de Châlons en 1831, Hippolyte Pétin fait la connaissance de J. Gaudet,

FEO

FONTE

ANSE

Prix de revient

Prix de vente

Prix de revient

Prix de vente

190

440

170

1826 1828 1830

250 230 200 180 130

1832 1834

110 100

430 380 320 270 230 210

440 435 550 420 350 280 300

1823

1824

250 180 150 140 150

ouvrier forgeron, dans un atelier de construction de Lyon, Oil tous les deux sont employés. Un peu plus tard il travaille comme dessinateur dans les ateliers de Ver-. pilleux, à Rive-de-Gier ; puis il s'associe avec Gaudet pour créer à Rive-de-Gier un petit atelier de puddlage, qu'ils établissent avec quelques centaines de francs qu'ils ont économisés.

Achetés sur les bénéfices réalisés, quelques nouveaux outils viennent augmenter l'importance de la forge encore

très modeste, et, dès 1840, Pétin se rend au Creusot

pour étudier le fonctionnement du marteau-pilon à vapeur qui vient d'être construit par Bourdon, ingénieur des aciéries du Creusot. On a quelquefois attribué à Nasmyth Tome XV, 1899.

26