Annales des Mines (1854, série 5, volume 5) [Image 219]

Aide de formatage wiki

424

VÉRIFICATION DE QUELQUES ENGRAIS.

par M. Servais Chapelle, à Brie-Comte-Robert. ) En masse compacte de couleur grisâtre ; odeur pénétrante ; fabriquée avec les résidus des' fonderies de suif. On y voit des parties végétales et des grains de quartz. Exposée au feu, la matière se boursoufle et s'enflamme. ("6) Engrais Sussex. (La compagnie Javel, représentée par Aspect analogue à celui des n" 2 et 9 ; M. Hardy, à Melun. ).

odeur fétide. On y trouve un peu de charbon de bois et de petits fragments noirs à éclat résineux qui donnent en brûlant une très-mauvaise odeur et qui paraissent provenir de débris animaux ; mêmes boursouflements que le n° '5, au commencement de l'incinération. (17) Engrais ( sans autre qualification ). (M. Garré , Montereau.) Semblable à l'échantillon précédent. Il parait renfermer aussi des escarbilles de coke et d'assez gros fragments

calcaires. La matière se boursoufle avec flamme pendant l'incinération.

("8) Poudrelle. (M. Duplessis, à Puteaux, représenté par En petits grumeaux de

M. Mignot , à Brie-Comte-Robert. )

couleur grisâtre; ne ressemble à aucun des engrais précédents. Pas d'odeur sensible. Des parties végétales, des fragments de

quartz, de carbonate de chaux, des débris de poteries, des clous, des noyaux, des pépins, etc. , s'y trouvent mélangés. Il y entre aussi un peu de charbon de bois.

Poudrelle des voiries de Montfaucon et de Bondy. (Compagnie Richer, boulevard Montmartre, â, à Paris, représentée par M. Manette, à Melun.) Semblable au Ir '8; mais parait contenir moins de matières étrangères. On y distingue des os et quelques fragments de charbon de bois et de coke. Son prix est de 4 francs l'hectolitre pèsant 85 kilogrammes. La dose la plus habituelle est de 1.700 kilogrammes ou 20 hectolitres par hectare. Poudrette de la voirie de Bondy ( MM. Fournier et LaParait semblable à la précédente. On y voit vaux à Meaux ). un peu plus de matières végétales, du charbon de bois et de petites parcelles de houille qui brûlent avec flamme en donnant un coke boursouflé. Poudrette de Montfaucon et de Bondy (Compagnie Bicher représentée par M. Blondelot, marchand de plâtre à, Ne-

VÉRIFICATION DE QUELQUES ENGRAIS.

425

Ressemble aux n" "8, 19 et 2o ; renferme aussi du carbonate de chaux et des fragments de houille qui s'enflamment au feu en se boursouflant. mours ).

Idem. Poudrette (M. Blondelot, vidangeur à Provins). On y observe des débris végétaux assez nombreux, de la paille, des os, et un peu de charbon de bois. Poudrelle (Garré à Montereau, représentant de M. Can-

En grumeaux d'un gris un peu plus clair que les précédentes ; on n'y remarque presque pas de débris végétaux, mais la matière est intimement mélangée de parties teloup ).

blanches qui font effervescence avec l'acide muriatique. Poudrette annualisée (Brulefer à Provins ). Matière grise en décomposition dans laquelle on distingue à la loupe une fourmilière d'animalcules. Il s'y trouve des débris de verre,

de la paille, des fragments calcaires et des parties argileuses d'un gris jaunâtre. Poudrette de Montfaucon et de Bondy ( M. Polydor En grumeaux de couleur Payen, à Brie -Comte-Robert ). grisâtre comme les n" 18, 19, 20, etc. Débris végétaux et parties calcaires en petite quantité. Poudrette (M. François Frédéric Buisson, entrepreneur Couleur brune; analogue aux n" ft et 8; à Fontainebleau). renferme un peu de charbon de bois. Poudrette (M. François Buisson père, à Fontainebleau ). Semblable à la précédente.

Poudrette (M. Potton, à Courbevoie, représenté par D'un brun un peu plus foncé que

M. Dubuisson à Melun ).

les n" 27 et 28. Ce qui frappe tout d'abord lorsqu'on jette un coup d'oeil sur le tableau précédent, c'est la diversité de composition que présentent ces divers engrais auxquels on applique cependant la même dénomination de poudrelle. J'ai indiqué par les lettres (a, b, c, etc.) ceux qui ont entre eux le plus d'analogie d'aspect et de composition. Tous ces engrais peuvent être divisés en deux catégories bien distinctes : l'une comprenant les poudrettes proprement dites formées de matières fécales plus ou moins mélangées de corps étrangers ; l'autre les engrais de différentes natures qui portent les noms depoudrette anitnalisée, engrais Sussex, etc. Ces derniers sont désignés par la lettre a;