Annales des Mines (1910, série 10, volume 18) [Image 159]

Aide de formatage wiki

304

LES RETRAITES DES OUVRIERS MINEURS EN BELGIQUE

RAPPORT SUR DEUX NOUVELLES LOCOMOTIVES

d'octobre, pour obtenir que le Parlement, dès sa rentrée de novembre, discute la question des retraites ouvrières en faveur du personnel des mines.

305

RAPPORT SUR

DEUX NOUVELLES LOCOMOTIVES BIBLIOGRAPHIE. DE

V ISSCHERS,

Notice sur rétablissement en Belgique des Caisses de

LA

COMPAGNIE

Par M.

DU

CHEMIN

GOURG UECHON,

DE

FER

DU

NORD

Ingénieur des Mines.

prévoyance en faveur des ouvriers mineurs (Annales des travaux publics de Belgique, année 1847, t. I, p. 47). les Caisses de prévoyance des ouvriers mineurs en Belgique; Bruxelles, 1886.

H. S CHOENFELD,

J. D ALLEMAGNE,

Étude sur les pensions ouvrières d'invalidité et de

vieillesse, p. 82 et suiv. ; Liège, 1897. C OMMISSION DES PENSIONS OUVRIÈRES

(Ministère de l'Industrie et du

Travail, Office du 'travail), Rapport, p. 8 et suiv., 212 à 214, 269; Bruxelles, 1900. J.

B ÉCASSE,

les Assurances sociales en Belgique (Ministère du Travail

et de la Prévoyance sociale), p. 16, 37 à 52, 83, 105 à 107, 115 à 118, 172, 173; Paris, 1907. C OMMISSION PERMANENTE CHARGÉE DE L'EXAMEN DES COMPTES DES CAISSES

, Rapports annuels. Caisses communes de prévoyance en faveur des ouvriers

DE PRÉVOYANCE EN FAVEUR DES OUVRIERS MINEURS

L.

D ÉJARDIN,

mineurs (L'exposition collective des charbonnages de Belgique à Bruxelles en Liège, 1910.

1910,

Notice explicative, p.

162 et suiv.);

Les trains rapides de voyageurs, que la Compagnie du chemin de fer du Nord met en circulation sur les lignes de Calais, de Lille et de Paris à la frontière belge vers Mons et Charleroi, ont eu, en 1902, leur tonnage accru dans de très fortes proportions, par la substitution de voitures et de fourgons à bogies au matériel ordinaire à deux essieux, etl 'introduction de wagons-restaurants et de grands bureaux ambulants de l'Administration des Postes. Cette situation a amené l'adoption d'un nouveau type de machine compound à quatre cylindres et à deux essieux accouplés, développant une puissance de 1,500 chevaux. Ce type, dont il existe aujourd'hui 35 exemplaires (machines de la série 2641-2675), assure la remorque de trains rapides de 300 à 320 tonnes. Il a paru cependant que, dans un avenir rapproché, il pourrait ne plus répondre suffisamment aux besoins. Le Service de la Traction a été ainsi amené à étudier un type de machine pouvant remorquer des trains rapides de 400 tonnes. La Compagnie a d'ailleurs désiré faire, sur ce type, l'essai comparatif de la chaudière ordinaire et du dispositif à tubes d'eau, déjà expérimenté sur la machine à grande vitesse 2741, à deux essieux accouplés compris entre bogies porteurs, dont une description a été donnée dans la Revue générale des Chemins de fer (juin 1910).