Annales des Mines (1845, série 4, volume 7) [Image 2]

Aide de formatage wiki

--

COMMISSION DES ANNALES DES MINES. Les Annales des Mines sont publiées sous les auspices de l'administration générale des Ponts et Chaussées et des Mines, et sous la direction d'une commission spéciale formée par le Sous-Secrétaire d'État au ministère des travaux publics. Cette commission est composée, ainsi qu'il suit, des membres du conseil général des mines, de l'inspecteur des études et des professeurs

de l'Ecole des mines, du chef de la division des mines, d'un

ingénieur secrétaire, et d'un ingénieur secrétaire-adjoint. MM. Cordier , inspecteur général

MM.

sciences. Migneron, inspecteur général. Héricart de Tlairy, inspen. gén.

Élie deBeaumont, ingén. en chef,

Dufrénoy, , ingénieur en chef inspect. des études de l'Ecole membre de l'Académie des des mines, membre de l'Acadésciences , président. mie des sciences, profess. de De Bonnard, inspecteur général, minéralogie. membre de l'Académie des

membre de l'Académie des

membre de l'Académie des sciences, profess. de géologie.

Combes ,

ingénieur en chef

prof. d'exploitation des milles. Le Play, ingénieur en chef, professeur de métallurgie, secrémembre de l'Académie des taire de la commission de statissciences, profess. de chimie. tique de l'industrie minérale. Garnier, inspecteur général. Guettyveciu , inspecteur général De Cheppe , chef de la division des mines. adjoint. Cheron, inspecteur général ad- De Boureuille, ingénieur, secré-

sciences. Berthier , inspecteur général

taire de la commission. joint. Thirria, ingénieur en chef, se- Ebelmen , ingénieur, secrétaireadjoint de la commission. crétaire du conseil général. M. Ebelmen est chargé spécialement de la traduction des mémoires étrangers.

L'administration a réservé un certain nombre d'exemplaires des Annales des Mines , pour être envoyés , soit à titre de don aux principaux établissements nationaux et étrangers, consacrés aux sciences et à l'art des mines, soit à titre d'échange aux rédacteurs des ouvrages périodiques français et étrangers, relatifs aux sciences et aux arts. Les lettres et documents concernant les Annales des Mines doivent être adressés , sous le couvert de III. le sous-secrétaire d'état au ministère des travaux publics, à M. le secrétaire de la commission des Annales des Mines, à Paris.

Apis de l'É diteur. Les auteurs reçoivent gratis to exemplaires de leurs articles. Ils peuvent faire faire des tirages à part à raison de .0 fr. par feuille pour le premier cent, et de 5 fr. pour les suivants. La publication des Annales dies Mines a lieu par cahiers ou livraisons qui paraissent toits les deux mois.Les trais livraisons d'un mime semestre forment un voturne.

Les deux volumes composant une année contiennent de Go à 8o feuilles

d'impression, et de ,8 à 24 planches gravées. Le prix de la souscription est de 20 fr. par an pour Paris, de 24 fr. pour les départements, et de 28 fr. pour l'é(ranger. PARIS.-- IMPRIMERIE DE l'AIN ET THUNOT, rue Racine, n. 28.

3

RECHERCHES Sur les produits de la décomposition des espèces minérales de la famille des silicates. Par M. EBELMEN , ingénieur des mines.

Les produits de la décomposition des minéraux

qui appartiennent à la famille des silicates ont été peu examinés jusqu'ici par les minéralogistes. Le seul fait acquis à la science est celui de la transformation des espèces feldspathiques en kaolin. Ce phénomène naturel s'est accompli et s'accomplit probablement encore tous les jours sur une grande échelle. Toutes les roches qui admettent une es-

pèce feldspathique comme principe constituant (et l'on sait que ces roches forment à elles seules

une partie considérable de l'écorce solide du globe), se présentent souvent dans un état plus ou moins avancé de décomposition. Mais l'élément feldspathique n'est pas le seul qui s'y trouve décomposé, et des silicates ne renfermant pas d'alcali s'y montrent aussi sujets à de profondes altérations. Les faits que j'ai rassemblés dans ce mé-

moire ont eu surtout pour but d'éclaircir ce qui se passe dans le cas de la décomposition des silicates non alealifères. Ils montreront, je l'espère, que la transformation du feldspath en kaolin

n'est qu'un cas particulier de la décomposition des silicates sous l'influence des agents atmosphériques.