Annales des Mines (1843, série 4, volume 3) [Image 459]

Aide de formatage wiki

916

SUR LES MINES.

ORDONNANCES

Slir l'étang de la Fernière , commune de CHASNAY (Nièvre). Cette usine demeurera composée de deux feux de grosse

forge, et renfermera., en outre, les machines soufflantes et de compression nécessaires àl,a fabrication du fer. Usine à fer de Guichy.

Ordonnance du 10 avril 18k3 , portant que MM: DE GASVILLE et DE CROISMARE ,

et M"' veuve DE BER-

THIER -BIZY, née DE GASVILLE ,

sont autorisés à

maintenir en activité leur usine à Jr.e de GUICIIY,

située sur l'étang de Guichy, dans la commune de

ANNAY (Nièvre).

La consistance de cette usine est et demeure composée:

10 D'un haut-fourneau pour le traitement du minerai de fer, avec le charbon de bois ;

2° De deux lavoirs à bras pour la préparation des mi-

nerais de fer.

Art. 2. En ce 'qui concerne la machine à vapeur desti-

née, dans certains cas, à suppléer au cours d'eau, les

permissionnaires se conformeront aux ordonnances et règlements existants ou à intervenir sur la matière.

Usine à fer de Mouchy.

Ordonnance du 10 avril 1843; portant que

le MARQUIS DE VERGENNES est autorisé à maintenir

l'usine à fer de MOUCRY, située sur le ruisseau de LA VACHE, dans les. communes de VARENNES-LES-

Nnnç-Y et de RAVEAU , arrondissement de COSNE (Nièvre). Cette usine restera composée in D'un feu de mazerie; 20 D'un feu de petite forge. Elle renfermera, en outre, les machines soufflantes et de compression nécessaires à la fabrication du fer et de l'acier.

Usine à for dc la Douée.

SAINT-AUBIN (Nièvre).

Indépendamment des machines soufflantes et de compression nécessaires à la fabrication du fer et de l'acier, la consistance desdites usines demeure fixée ainsi qu'il Suit: Les usines dites première forge et troisième forge, chacune un feu de petite forge et un feu de mazerie L'usine dite quatrième forge, deux feux de petite forge et un feu de mazerie.

Ordonnance du 12 avril 180 , portant que M. le

usine à fer

comte et Mme la comtesse D'OSMOND sont auto- de Champdoux. risés à maintenir en activité l'usine à ,fer de CHAMP.DOUX ,

( Extrait.

917

Ordonnance du 12 avril184,3,portant que les sieurs GRASSET frères (Auguste et Edouard) -et VIVIER (L01.11S) sont autorisés à maintenir en aètivité les trois usines à fer de LA DOUÉE situées sur le ruisseau de la fontaine de la Ilouée , commune de

commune de SAINTE-COLOMBE - DES - BOIS

( Nièvre ). Cette usine restera composée :

D'un haut-fourneau, d'une soufflerie, d'un lavoir à bras et d'un bocard à laitiers.

Ordonnance du .12 avril 184.3, portant que le sieur Patouniet, à JEANNIOT aîné est autorisé à établir un patouillet Pereey-le-Gran d. pour la préparation du minerai de fer, en remplacement de quatre lavoirs à bras autorisés par ordonnance royale du 13 avril 18:28, et situés dans sa propriété sur la rivière de VINGEANNE, près du

moulin qui lui appartient, clans la commune de PERCEY-LE-GRAND(Haute-Saône).

( Extrait. )

'

Art. 5. Le sieur Jeanniot fera enlever, à ses frais, toutes /es terres provenant du curage des anciens bassins d'épuration, et déposées sur la berge droite de la rivière.