Copie d’un arrêté du préfet de la Seine-Inférieure, Charles de Vaussay, suite à l'explosion de la pompe à feu de M. Sévère, manufacturier à Oissel, le 7 octobre 1825. [Image 5]

Aide de formatage wiki

l'ordonnance royale du 28 8bre 1823.

Considérant qu'il est d'ailleurs établis par l'enquête précitée que l'ouvrier préposé au chauffage de la pompe à feu, et qui a été victime de l'explosion, commettait habituellement l'imprudence de mettre obstacle au libre jeu des soupapes de dureté afin d'augmenter la force élastique de la vapeur ; qu'il importe d'autant plus de prévenir le renouvellement d'une manoeuvre aussi importante qu'elle est en quelque sorte conseillée par l’intérêt combiné