Copie d’un arrêté du préfet de la Seine-Inférieure, Charles de Vaussay, suite à l'explosion de la pompe à feu de M. Sévère, manufacturier à Oissel, le 7 octobre 1825. [Image 2]

Aide de formatage wiki

vu l'ordonnance royale du 29 8bre 1823 concernant les machines à feu à haute pression.

vu l'arrêté en date du 12 juin 1822 qui autorise l'établissement de la pompe à feu de M. Sévère conformément aux dispositions du décret du 15bre 1810 et de l'ordonnance royale du 14 janvier 1815.

Considérant qu'il résulte de l'enquête précitée que la pompe à feu de M. Sévère de la force de son cavaux? était à haute pression, puisque le poids placé à l'extrémité des leviers des soupapes la sureté et son point d'application étaient calculé de manière à faire équilibre à plus de trois atmosphères.