Annales des Mines (1854, série 5, volume 3, partie administrative) [Image 188]

Aide de formatage wiki

070

LOIS , DÉCRETS ET ARRÊTÉS SUR LES MINES.

de la Seine, par le sieur Gérard de Melcy (Auguste-César-Achille), à Paris, boulevard Beaumarchais, 44, pour la fabrication de fers spéciaux laminés, de formes variées. 509. Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 3 mai 1853, au secrétariat de la préfecture du département du Haut-Rhin, par les sieurs Kientzlé (Xavier) et Goëtz (Ëmile), à Mulhouse, pour une combinaison d'essieux pour locomotives, wagons, voilures et véhicules quelconques, dits essieux centrifuges. 510. Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 3 mai 1853, au secrétariat de la préfecture du département du Haut-Rhin, par les sieurs Kientzlé (Xavier) et Goëtz (Ëmile), à Mulhouse, pour un système de construction de wagons, voitures de transport et fourgons de munitions.

&71

posée, le 6 mai 1853, au secrétariat de la préfecture du déparlement de la Seine, par le sieur Calard (Théodule-François), à Paris, rue Leclère, 8, pour des machines à percer les métaux. 539. Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 6 mal 1853, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Dallier (Jean-Julien), à Paris, rue Geoffroy-Marie, G, pour un genre de combustible. 549. Le brevet d'invention dont la demande a été déposée, le 29 avril 1853, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Jackson (Edward-Henry), représenté par le sieuv Mathieu, à Paris, rue Saint-Sébastien, 45, pour certaines améliorations dans les appareils servant à la production de la lumière électrique ou à celle de la puissance motrice aussi électrique.

520. Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 30 avril 1853, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Paul (Pierre-Armand), élisant domicile chez le sieur Armengaud jeune, à Paris, rue des Filles-du-Calvaire, 0, pour une tarière à tranchants obliques.

562. Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 11 mai 1853, au secrétariat de la préfecture du département du Rhône, par les sieurs Belly (Louis) et Chevalier (Laurent), à Lyon, chaussée Perrache, 94, pour un générateur à vapeur.

522. Le brevet d'invention dont la demande a été déposée, le 30 avril 1853, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le. sieur Ramsbotton (John), représenté par le sieur Armengaud aîné, à Paris, rue Saint-Sébastien, 45, pour des perfectionnements apportés aux machines à vapeur.

5G9. Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 9 mai 1853, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par les sieurs Desmontis, Chapuis et compagnie, à Paris, rue Montmartre, 56, pour un moyen de concentration et de distillation poulies liquides et en particulier pour l'acide sulfurique et une application aux appareils de concentration en platine.

525. Le brevet d'invention dont la demande a été déposée, le 29 avril 1853, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Siemens (Charles-Williams), représenté par les sieurs Truffaut et Sautter, à Paris, rue Drouot, 2, pour des perfectionnements apportés dans les machines destinées à être mues par la vapeur et autres fluides. 528. Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 7 mai 1853, au secrétariat de la préfecture du département du Rhône, par les sieurs Allard (Aimé-Joseph) et Escoffier (Pierre), à Lyon, chemin du Sacré-Cœur, 27, pour un appareil dit le multiplicateur des forces motrices, consistant en un système de leviers composés agissant sur un volant à contre-poids moteurs qui transmet le mouvement â la résistance. 531. Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 6 mai 1855, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Belleville (Julien-François), à Paris, rue Rambuteau, 20, pour un appareil de propulsion, dit propulseur pneumatique. 533. Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 25 avril 1853, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Bois (Victor), boulevard de la Chapelle, 24, à la Chapelle, pour une machine à décrocher les tubes en cuivre des locomotives. 53C. Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a élé dé-

571. Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a élé déposée, le 12 mai 1853, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Ducret (Jean-Philippe), représenté par le sieur Raymond, à Paris, rue du Faubourg-Saint-Antoine, 151, pour la décomposition des chlorures de sodium et de calcium par les salins potassés. 576. Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 13 mai 1853, au secrétariat de la préfecture du département du Rhône, par le sieur Guillot (Benoît), rue de l'Hôpital, 34, à Lyon, pour une bande ou courroie métallique tissée. 584. Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a élé déposée, le 11 mai 1853, au secrétariat de la préfecture du département delà Seine, par le sieur Maldant (Eugène-Charles), élisant domicile chez le sieur Fontaine-Moreau, à Paris, rue de l'Échiquier, 39, pour un appareil compensateur supprimant les pertes de vapeur dues aux conduits d'introduction des cylindres et la résistance produite par la pression de la vapeur sur les tiroirs. 594. Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 13 mai 1853, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Barberot (Félix-Ëtienne), à Batignolles, GrandeRue, 21, pour des rails de chemins de fer. 601. Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 18 mai 1853, au secrétariat de la préfecture du départe-