Annales des Mines (1897, série 9, volume 11) [Image 178]

Aide de formatage wiki

348

ÉTUDES SUR LES CHAMPS AURIPERES

DE LYDENBURG, DE KAAP ET DU CHARTERLAND

Le chef de l'Administration des Mines ou Ministre des Mines réside à Salisbury on sont centralisés les bureaux, mais il y a un autre bureau principal à Bulawayo et un commissaire des mines dans chaque district minier: on a vu que ces districts sont souvent immenses. Quant à l'exploitation des mines, il paraît difficile d'y songer avant que le Charterlancl soit rendu plus abordable.

vis. Ce chemin de fer aboutit à Beïra et se termine par

Il n'existe encore que le télégraphe et le service des

loppement de l'agriculture doit, accompagner parallèle-

coachs traînés par des mules; ce service se fait deux fois par semaine de Mafeking à Bulawayo et à Salisbury, une fois par semaine de Pietersburg (Transvaal) à Bulawayo, et trois fois par semaine d'Umtali à Salisbury. La confec-

tion des routes ne consiste qu'a abattre les arbres qui gênent le passage et à aplanir un peu la côte au passage des rivières trop encaissées. Il est heureux que tout le haut plateau soit peu accidenté, sans cela il serait impossible de franchir, comme on le fait, en onze jours, les 1.300 à 1.4.00 kilomètres qui séparent Mafeking de Salisbury. Le pays fait l'effet d'avoir été improvisé : or cela est absolument insuffisant pour sa mise en valeur ; les transports sont impossibles, ou à des prix fantastiques, et il faut six mois et plus pour le transport des moindres machines ; les

qui ont commencé l'Afrique du Sud, sont un moyen extrêmement lent, et bon seulement pendant la période des débuts. Lés chemins de fer n'offrent aucune difficulté de construction à travers le haut plateau, et ne coûtent pas cher; boeufs,

On a pu poser un mille, ou 1.600 mètres, de rails dans une journée. La section de Mafeking à Palapye est près d'être terminée, en un an elle peut atteindre Bulawayo. Du côté

d'Umtali, on presse activement le prolongement de la voie ferrée qui atteignait Chimoio lors de notre passage

section de Fontesville à Beïra est terminée tout le long de la rivière Pungwe, il reste à poser le pont de la

Fontesvilla sur la Pungwe, qui sera construit sur pieux à

349

un wharf en fer porté par des pieux à vis jusqu'à un tirant d'eau de 13 mètres ; ce wharf était presque terminé le 21 août dernier, quand nous l'avons vu à Beïra. Les chemins de fer sont non seulement l'indispensable moyen de transport, mais le plus puissant moyen de colonisation-et de mise en valeur d'un.pays nouveau. Le dévement celui des mines, or nous avons dit tout le parti qu'on .... .. peut tirer de la plus grande partie du Ch arterland au point de vue de l'élevage; du fermage et de la culture des céréales.