Annales des Mines (1879, série 7, volume 15) [Image 304]

Aide de formatage wiki

5 88

ACCIDENT DE FKAMEIIIES (BELGIQUE )

589

BULLETIN.

inaperçus à cause de leur importance relativement faible ?

Si dans une mine balayée par un courant d'air suffisant pour diluer et rendre inoffensive la quantité de grisou dégagée normalement par l'exploitation, il se produit en un point des travaux un dégagement instantané de io mètres cubes de gaz seulement, cela suffira pour rendre explosible au maximum l'air de loo mètres de galerie. Un semblable

dégagement passera inaperçu pour les mineurs et ne se manifestera que par l'envahissement d'une partie des chantiers par le gaz. Ne serait-ce pas à une cause analogue que l'on doit rapporter ces cas étranges de catastrophes épou-

vantables venant dévaster des mines dans lesquelles on n'avait signalé la veille ou même le matin que des traces de gaz? Les dégagements instantanés du Hainaut montrent, dans tous les cas, que l'on n'est point en droit de conclure,

de l'absence du grisou dans la mine pour un instant donné, à son absence nécessaire pour l'instant suivant. Ils montrent qu'en outre du dégagement du grisou en quelque sorte normal et proportionnel à la surface de houille mise à nu dans un temps donné, il peut se faire aussi des dégagements imprévus et brusques, changeant en un clin d'oeil toutes les conditions de sécurité de l'exploitation. Il faut en conclure que, dans les mines grisouteuses, l'envahissement des chantiers par le gaz doit toujours être considéré comme imminent. On ne saurait donc, sans danger,

faire reposer uniquement la sécurité des travaux sur un régime d'aérage tel que le grisou soit ordinairement dilué de manière à devenir inoffensif. En outre de cette mesure indispensable et primordiale, il est encore nécessaire que tout dans la mine, éclairage, coups de mine, etc., soit disposé

en prévision d'un dégagement de gaz brusque, toujours possible, et pouvant rendre explosive en un laps *de temps très-court l'atmosphère d'une portion plus ou moins grande des travaux intérieurs.

BULLETIN. ACTES DE COURAGE ET DE DÉVOUEMENT. ACCIDENTS ARRIVÉS DANS LES MINES ET LES CARRIÈRES.

Eztrait de rapports du ministre de l'intérieur, approuvés par l'empereur, et concernant les actes de courage et de dévouement Signalés à l'administration depuis la fin de 1853 jusqu'en 48'70 (*).

NOMS, prénoms et qualités.

LIEUX

Hédailles

et dates.

ANALYSE DES FAITS.

30 octobre 1853. LOIRET.

Ervauville, S'est courageusement fait desconducteur de travaux 8 oct. 1853. cendre au fond d'une marnière pour à Saint-Hilaireen retirer un ouvrier qui venait d'y lex-Anclrésis. être englouti.

Classes.

2'

CABABET (François),

SAÔNE-ET-LOIRE.

DESSELLE (Jean) , TREMEAU (Antoine), VIRoT (Bmeît) CONTENT(Charles), LAUSSOT Joseph), BARRET (Antoine),

Blanzy, 9 et 29 tous six ouvr. mineurs. sept. 1853. BÉRAUD,

curé de Blanzy;

Dans la même circonstance, ont dirigé les travaux de sauvetage et

lrc

montré un courage au-dessus de tout éloge. 11 mai 1851.

RULET, garde-mines.

SAÔNE-ET-LOIRE.

ROBINET (Victor-AngeAntoine), cap. du génie ; PORTERET (Pierre), DuVAL (Charles-Jos.), PiusiEs

toustrois s3rg.du génie; BRANDOU (Thom-Jas,), BERNARD (Gabriel) , BACQUET (Alf.-Théop.),

2° 2° 2°

Ont fait preuve du plus courageux dévouement pour secourir plusieurs de leurs camarades lors d'une explosion survenue dans deux puits de la houillère de Blanxy.

Ire

ire ire ire

Ecully.

Ont, par leurs courageux efforts, dégagé un puisatier resté enseveli pendant vingt jours , au milieu de sables mouvants.

2.

tous trois sap. du génie; DELEST,

sergent de ville à Lyon. (*) Cet extrait fait suite à ceux qui ont été publiés dans les Annales, 2° volume de 184'7, p. 74' 1°, volume de 1848, p. 868; e volume de 1818, p. 683; jsr volume de 1851, p. 870, et volume de liem, p. 406.