Journal des Mines (1804-05, volume 17) [Image 193]

Aide de formatage wiki

302

POTAMOGRiiPHIE appelé également l',4;gue-Ble-inche , qui a ses sources au pied du pic de la Nière , près du col Saint-Véran. Le nom d'Algue-Blanche , donné

à ces deux torrens , provient des terres blanches argileuses qu'ils entraînent avec eux. Ce bassin est comme le premier, argileux , calcaire et sableux, il contient des masses de talc et de pierre ollaire , près du pic de la Nièvre et au col Saint-Véran, il reçoit des eaux surchargées de chaux sulfatée par les trois Rions qui descendent des amas de chaux sulfatée des rocs gvpsiers et du bâl sur sa rive gauche. Ces amas contiennent beaucoup de soufre. Les habitans de Saint Véran ont depuis long - teins cultivé chez eux, une petite branche d industrie manufacturière, qui mériterait des encouragemens ; .la pureté des pierres ollaires les a engagés à la travailler et à en faire des vases, -des poéles, dés marmites, etc. Si le travail était plus soigné le commerce de ces . vases, qui sont d'un très-bon usage , pourrait S'étendre davantage , et d'autant plus même que la disette du bois et la mauvaise qualité de la houille ( sèche ) , ne laissent aucun espoir d'employer

les précieux amas de kaolin (pli se trouvent dans ce pays.

70. La vallée de Ceillac est arrosée par le

Mélézen , qui reçoit les eaux du Cristillon , audessous du village de Ceillac. Ces deux ruisseaux se dirigent du Sud-Est au Nord-Ouest. Ils sont encaisses dans des roches intermédiaires et secondaires. Le sol est un détritus de roches argileuses et de calcaire, avec gravier pro'venant de la décomposition des agrégats à fragun`,7 mens primitifs. On connaît des mines de plomb

363. anciennement exploitées dans ces vallées ; le manque de bois ne laisse aucun espoir sur là remise en exploitation de ces mines, dont plusieurs sont même assez abondantes. Du Di:PARTENIENT DES HAUTES-ALPES, etc.

8°. La vallée des Creus ou de Guillestre ,

qui prend son origine au lac de l'Etoile , au revers du col du lac des Neuf-Douleurs ., et près de celui de la Valonnière est encaissée dans le calcaire et les schistes argileux. Le ruisseau de Riou bel, dirigé du Sud-Est au Nord-Ouest,: dépose un limon gras arcrbilo-calcaire , mais le plus souvent pierreux.

.Le Gassin de Fars, renommé par la beauté

de ses pâturages., a son origine. au col de Vars ,. où le ruisseau de Chagne prend sa source. Cette vallée .est encaissée entre des montagnes intermédiaires et secondaires. Parmi les: premières on distingue celle de la Fée, qui Sépare cette vallée de celle du Rioubel. Les pâturages du col de Vars sont sur des terres légères, et dans quelques parties sur des terres arg-ilo-calcaires. En, Suivant le cours dela Chagne , on trouve des grès:micacés , des schistes argileux , de la houille sèche., de la chaux sulfatée, et des tufs dont la déComposition a formé un terrain fertile mai&--trop souvent mélangé d'argile. Le:-Guil recevant dans son cours les eaux des

neuf vallées ci-dessus.,. et de plusieurs autres peu importantes qui n'en diffèrent que trèspeu , apporte à la Duran ce.un mélange de terres et de détritus des hautes montagnes primitives, avec les. argiles des, chaînes secondaires. Ces dé. pôts , qui se renouvellent tous les ans , fbrment

chaque année un sol nouveau, qui est même

-d'autant plus fertile, qu'il est naturellement sui7, a A,.

-