Explication de la carte géologique du département du Tarn par M. de Boucheporn, ingénieur des mines.- Paris : Imprimerie nationale, 1848. 114 p., 22 cm. [Image 104]

Aide de formatage wiki

-44 A Saint-Pierre-de-Trivizy et sur bien des points du vaste plateau schisteux qui s'étend à quelques lieues alentour, enfin au N . du Puy Saint-Georges, se montrent des bancs de quartz ferrifère ; ils ont toutes les directions possibles, n 'étant que des fissures remplies à des époques plus ou moins anciennes. Il arrive néanmoins assez fréquemment que les bancs de quartz ferrifères dont nous parlons aient une direction sensiblement parallèle aux couches qu'ils traversent ; ce qui n'empêche pas qu'on ne puisse les considérer, même dans ce cas, comme étant de la nature' des filons et d' une formation postérieure au dépôt du terrain qui les renferme . Quant à l'utilité de ces divers gisements, on peut affirmer qu 'elle est à peu près nulle, le minerai de fer étant, en général, beaucoup trop disséminé au milieu du quartz ; néanmoins, nous avons tracé sur la carte tous ceux qui nous sont connus . Mais il ne faut pas confondre ces gisements avec ceux de minerai de fer en grain qui existent clans la partie occidentale clu département, et dont l'âge est bien plus moderne et la qualité bien supérieure . Nous en parlerons à propos du terrain jurassique.

TERRAINS DE GRÉS ANCIENS DU DÉPARTEMENT DU TARN.

(Terrain houiller, grès rouge, grès bigarré .)

Les terrains degrés qui, dans l'ordre chronologique, succèdent immédiatement au terrain de transition, ont dans le Tarn un assez grand intérêt, les uns par les belles couches de combustible qu'ils renferment, les autres par les recherches auxquelles ils ont donné et peuvent encore donner lieu quelque jour pour la découverte des mêmes richesses souterraines . Mais la classification exacte de tous ces terrains, qui serait importante pour assigner la probabilité réelle de pareilles recherches, présente quelques difficultés à cause de l ' absence de caractères positifs , tels, par exemple, que celui des fossiles ; néanmoins nous croyons