Explication de la carte géologique du département du Tarn par M. de Boucheporn, ingénieur des mines.- Paris : Imprimerie nationale, 1848. 114 p., 22 cm. [Image 61]

Aide de formatage wiki

EXPLICATION

DE LA CARTE GÉOLOGIQUE DU DÉPARTEMENT

DU TARN. s

COUP D'OPIL GÉNÉRAL.

Sous le point de vue géographique, le sol du département du Tarn se présente comme une sorte de vaste amphithéâtre dont la Montagne Noire au S ., les monts de Lacaune à l'E ., les montagnes de l'Aveyron au N . E . et au N., formeraient l'enceinte demi-circulaire . Quant à l'espace compris dans cette demi-ceinture de hauteurs , ce n'est, à proprement parler, qu'une grande plaine élevée, coupée de vallées plus ou moins larges, un vaste plateau en un mot, dont le niveau uniforme est exhaussé de i5o à 20o mètres au-dessus du fond général des vallées et de 33o à 35o mètres au-dessus du niveau de la mer . C'est à travers les découpures nombreuses dont ces plateaux sont sillonnés que les torrents et les rivières descendus de l'enceinte (les montagnes dessinent leurs lits et leurs bassins, tantôt larges et fertiles, tantôt abruptes et resserrés . Au-dessus des mêmes plateaux enfin, pour compléter ce coup d'oeil topographique, on voit s'élever çà et là quelques masses, quelques pointes isolées de rochers, comme le Puy Saint-Georges au N . E . d'Albi (5o6 mètres) , la crête de Montredon près Réalmont (56L[ mètres), le roc Saint-Michel- près Alkan , etc., sommets détachés apparteI