Description géologique et minéralogique du département du Bas-Rhin, par M. A. Daubrée, ingénieur au Corps des mines, doyen de la faculté des sciences de Strasbourg... Publiée par décision du Conseil général du département.- Strasbourg : E. Simon, 1852. 501 p., 22 cm. [Image 31]

Aide de formatage wiki


12

PREMIÈRE PÀRTIE.

Du point de vue hydrographique , la protubérance isolée du Climont est remarquable comme donnant en outre naissance vers sa base à la Bruche et à la Fave, l'un des principaux affluents de la Meurthe . Après avoir reçu les ruisseaux de Charbes , de Breitenbach , d'Erlenbach , de Saint-Pierre-auxBois, et au-dessus de Châtenois la petite rivière de la Lièpvrette, le Giessen va se rendre dans l'Ill . Du Giessen partent deux dérivations qui méritent d'être signalées : 10 Le canal dit de Châtenois, qui amène les eaux basses vers Schléstadt et sert tant pour les irrigations et les besoins de la ville que pour y faire marcher cinq moulins ; 2° le canal dit de Scherwiller, qui se divise lui-même en deux branches ; celle dite Blumenbæchel se verse dans la Scheer, l'autre, dite Mühlbach , va se réunir à 1'I1l non loin d'Ebersmiinster . Dans les montagnes, la pente du Giessen est supérieure à 0 m,0043 par mètre : c'est un véritable torrent. La Scheer, qui a sa source dans les montagnes, granitiques des environs de Dambach, reçoit une partie des eaux du Giessen par le Blumenbæchel ; à l'ouest de Benfeld elle se partage en deux bras dont l'un se jette dans l'Ill au-dessus de Fegersheim, et dont l'autre se verse dans l'Andlau sous le nom de Scheer-Neuve. L'Andlau descend du Champ-du-Feu , passe au bourg d'Andlau et, après avoir reçu la Kirneck qui sort de la vallée de Barr, et le Dachsbach qui descend du pied de la montagne de Sainte-Odile, va se jeter dans l'Ill . Le débit moyen de cette rivière dans la ville d'Andlau est de 1m . cw. ,20 par seconde. L'Altbach est le nom porté près de son embouchure par le cours d'eau auquel on donne plus haut les noms de Schii bach, d'Ergers et d'Ehn. Cette rivière prend son origine dans le massif du Champ-du-Feu, au pied de la ferme dite la Soulte ; elle descend par le Klingenthal à Obernai, Niedernai, Blæsheim, et se jette dans l'Ill un peu au-dessous de Geispolsheim ; elle reçoit près d'Innenheim le ruisseau de Rosemneer qui passe à Rosheim et qui n'est autre chose qu'une dérivation de la Magel. L'Ostwaldbach n'est qu'un ruisseau sans importance. La Bruche a sa source non loin du village de ce nom, vers la base du Climont . A 5 kilomètres au-dessus de Gresswiller elle reçoit la Magel , qui naît dans le haut du vallon de Gren-