Annales des Mines (1853, série 5, volume 4) [Image 59]

Aide de formatage wiki

NOTICE SUR LES MINES

DE LA BIGORRE.

Dans la même direction, en descendant des mines de Caze. nave , nous avons trouvé, à peu de distance sur la rive droite

l'aspect des travaux est tout autre; on peut aisément retrouver l'emplacement où venait déboucher la galerie inférieure actuellement comblée, qui servait pour l'écoulement des eaux et d'une partie des déblais. A 25 mètres plus haut, sur la gauche, se trouve une galerie dans le sol formé de déblais a une très-. forte pente vers l'intérieur de la montagne. Le ruisseau tombe en partie à l'entrée de celte galerie, et se perd clans le sol de

08 Mine de plomb de !treuille.

du ruisseau de Las Tortes, et à 50 mètres au-dessus de la maison

de Bréoule , l'affleurement d'un filon quartzo-barytique, avec galène à. grains moyens qui nous a donné à Fessai aux 100 kilogrammes, 6/1 kilogrammes de plomb et iii grammes d'argent, soit 22 grammes d'argent aux loo kilogr. de plomb d'oeuvre.

Ces essais montrent que les divers filons de cette localité entre Cazenave et Bréoule, renferment des minerais d'une composition identique, ce qui viendrait donner une nouvelle

1

force à l'idée que l'on doit les considérer comme les ramifications superficielles d'un ou plusieurs gros filons intérieurs. D'après Diétrich, on aurait trouvé plus de '5.cm kilogrammes Mule de Plottit de la ilsi, 1se. de mine de plomb massive en blocs épars dans le bois de la iiaignisse. Le gîte d'où provenaient ces blocs n'ayant été trouvé en place depuis cette époque par aucun des guides ou bergers du pays, je me suis abstenu d'une course qui aurait probable-

ment été inutile, ne pouvant y consacrer tout le temps nécessaire. En continuant à descendre le gave, et après avoir passé GaMine de cuivre de Ramonolou.

varnie, on voit au jour, sur la rive droite et au bord du gave, près de la première maison de Ilamonolou, un filon de fer carbonaté avec pyrite cuivreuse pauvre de om,20 de puissance et dirigé E.-N.-E.-0.-S.-0. Il nous paraît trop pauvre pour qu'il vaille la peine d'être exploité. Dans tous les cas, et avant d'y rien entreprendre , il faudrait suivre son affleurement par des travaux superficiels. La mine de la Providence, située au quartier de Soutoulet, Mine de plomb de la r"vid'Hee' sorts le ruisseau d'Écletz, à 350 mètres environ au-dessus du gave et de la mine précédente, a été exploitée le siècle dernier par les Anglais, ainsi que celle du Couret dans la même vallée, et celle de Paloum a. dans la vallée de Gazost. Toutes ces exploi-

tations furent abandonnées à l'époque de la guerre d'Amérique, par suite da l'expulsion des entrepreneurs et de leurs ouvriers, et elles n'ont pas été reprises d'une manière sérieuse depuis cette époque. D'après Diétrich, ce filon, exploité sur une profondeur d'environ So mètres et une hauteur de 24 mètres,

aurait fourni du minerai de plomb massif et à gros grains en telle abondance qu'il aurait seul déterminé la construction d'une fonderie à Sérancolin localité du reste mal choisie, à cause du prix élevé des transports du minerai. Actuellement,

déblais sans y former de flaques d'eau. A une vingtaine de mètres de l'entrée de cette galerie, on trouve, sur la gauche, un abatage établi sur le filon en montant, et dans lequel on ne peut pénétrer qu'à quelques mètres, parce que les pâtres sont venus enlever une partie des bois qui soutenaient les déblais. Au sol de ces abatages , nous avons trouvé une veine de galène

massive à grains fins et brillants de om,o5 de puissance, qui nous a rendu à l'essai, aux 100 kilogrammes, 72 kilogrammes de plomb et 5o grammes d'argent, soit 7. grammes d'argent aux ioo kilogrammes de plomb d'oeuvre.

La galerie se prolonge encore au delà dore point, en plongeant très-fortement, pendant une quinzaine de mètres, et au fond, qui est très-humide, nous avons mis à nu, à coups de pic, dans le filon dont la puissance varie de 0',6o à om,80, deux veines de galène massive à grains fins et brillants, l'une de om,03, l'autre dc om,o6 de puissance. Le minerai brut que nous en avons retiré, nous a donné à l'essai, aux loo kilogrammes, 63 kilogrammes de plomb et ho grammes d'argent, soit 611 grammes d'argent aux '00 kilogrammes de plomb cl'ceuvre.

Il est facile de déblayer à peu de frais les anciens travaux, et la position des lieux permet de rejoindre facilement à divers niveaux le filon par des traverses de peu de longueur. Aussi, n'hésitons-nous pas à conseiller la reprise de cette mine. En continuant à descendre le long du gave, on trouve, entre les maisons Lafond et Adagas, toujours sur la rive droite du gave, un petit ruisseau qui forme une jolie cascade, et qui est connu sous le nom de ruisseau des Artigaus dans le pays, quoi-

que ce nom ne se retrouve plus sur les plans du cadastre. Aussitôt que l'on a passé la prairie, en remontant sur la rive droite de ce ruisseau, on trouve les affleurements d'un filon très-régulier, que l'on peut suivre sur une distance de plus de 1.00 mètres, et qui a de om,5o à d',o et plus de puissance. En certains points, il se sépare en plusieurs branches qui, en général, se réunissent de nouveau. Nous n'y avons vu qu'une

Mine de plomb

et cuisre

des Artigaus.