Différence | Historique de transcription | Sur observation faite par Rozet sur montagne au nord de l’Afrique

Sur observation faite par Rozet sur montagne au nord de l’Afrique

Page : Image 1

Révision de 11 avr. 2020 00:22:59
edited by 77.158.173.76
Révision de 22 oct. 2021 08:07:57
edited by Madehub
Ligne 1 : Ligne 1 :
Lettre de M Elie de Beaumont à M Arago secrétaire perpétuel de l'Académie des sciences au sujet des observations faites par Mr Rozet dans les montagnes du nord de l'Afrique
+
Lettre de M Elie de Beaumont à M Arago secrétaire perpétuel de l'académie des sciences au sujet des observations faites par Mr Rozet dans les montagnes du nord de l'afrique
  
 
[? du mr de Sauvier ?]
 
[? du mr de Sauvier ?]
Ligne 6 : Ligne 6 :
  
 
Monsieur,
 
Monsieur,
l'académie a reçu, dans sa dernière séance, de la part de monsieur  Rozet ingénieur géographe attaché à l'expédition d'Afrique, la communication d'une coupe géologique des premiers rameaux de l'Atlas ainsi que des détails importans sur la structure et la composition des montagnes voisines de Bélida et de Media.
+
l'académie a reçu, dans sa dernière séance, de la part de monsieur  Rozet ingénieur géographe attaché à l'expédition d'afrique, la communication d'une coupe géologique des premiers rameaux de l'Atlas ainsi que des détails importans sur la structure et la composition des montagnes voisines de Bélida et de [Nadia?].
  
 
J'ai eu le regret de conclure d'une partie de cette communication que l'auteur ne connait pas encore dans son entier un travail dans lequel j'ai hasardé quelques aperçus sur les contrées qu'il explore et que l'exemplaire qui lui était destiné comme à un ancien camarade et comme un premier des géologues modernes appelé à visiter ces régions aussi curieuses que peu connues ne lui est pas encore parvenu. En effet Mr Rozet en terminant l'exposé de ses observations opposé, avec juste raison, les faits qu'il a constatés à une certaine manière d'envisager les montagnes du nord de l'Afrique qu'il croit être la mienne mais qui ne coincide qu'en partie avec celle qui est consignée dans mon mémoire imprimé au printemps de l'année dernière (voyez ann. des sc. naturelles T 18 p 318 et 411 et T 19 p. 220 et 224).
 
J'ai eu le regret de conclure d'une partie de cette communication que l'auteur ne connait pas encore dans son entier un travail dans lequel j'ai hasardé quelques aperçus sur les contrées qu'il explore et que l'exemplaire qui lui était destiné comme à un ancien camarade et comme un premier des géologues modernes appelé à visiter ces régions aussi curieuses que peu connues ne lui est pas encore parvenu. En effet Mr Rozet en terminant l'exposé de ses observations opposé, avec juste raison, les faits qu'il a constatés à une certaine manière d'envisager les montagnes du nord de l'Afrique qu'il croit être la mienne mais qui ne coincide qu'en partie avec celle qui est consignée dans mon mémoire imprimé au printemps de l'année dernière (voyez ann. des sc. naturelles T 18 p 318 et 411 et T 19 p. 220 et 224).
 
Je n'ai jamais pensé que les montagnes du nord de  l'Afrique formaient comme les Pyrénées une chaine unique et d'un seul jet. Les cartes les plus récentes et particulièrement la grande carte en deux feuilles de
 
Je n'ai jamais pensé que les montagnes du nord de  l'Afrique formaient comme les Pyrénées une chaine unique et d'un seul jet. Les cartes les plus récentes et particulièrement la grande carte en deux feuilles de

Révision de 22 oct. 2021 08:07:57

Lettre de M Elie de Beaumont à M Arago secrétaire perpétuel de l'académie des sciences au sujet des observations faites par Mr Rozet dans les montagnes du nord de l'afrique

[? du mr de Sauvier ?]

Paris, le 16 janvier 1831 (30)

Monsieur, l'académie a reçu, dans sa dernière séance, de la part de monsieur Rozet ingénieur géographe attaché à l'expédition d'afrique, la communication d'une coupe géologique des premiers rameaux de l'Atlas ainsi que des détails importans sur la structure et la composition des montagnes voisines de Bélida et de [Nadia?].

J'ai eu le regret de conclure d'une partie de cette communication que l'auteur ne connait pas encore dans son entier un travail dans lequel j'ai hasardé quelques aperçus sur les contrées qu'il explore et que l'exemplaire qui lui était destiné comme à un ancien camarade et comme un premier des géologues modernes appelé à visiter ces régions aussi curieuses que peu connues ne lui est pas encore parvenu. En effet Mr Rozet en terminant l'exposé de ses observations opposé, avec juste raison, les faits qu'il a constatés à une certaine manière d'envisager les montagnes du nord de l'Afrique qu'il croit être la mienne mais qui ne coincide qu'en partie avec celle qui est consignée dans mon mémoire imprimé au printemps de l'année dernière (voyez ann. des sc. naturelles T 18 p 318 et 411 et T 19 p. 220 et 224). Je n'ai jamais pensé que les montagnes du nord de l'Afrique formaient comme les Pyrénées une chaine unique et d'un seul jet. Les cartes les plus récentes et particulièrement la grande carte en deux feuilles de