Breithaupt, F. W. & Sohn : Théodolite Breithaupt, 1872

Théodolite Breithaupt

Métadonnées du document

Théodolite Breithaupt

inventeur et constructeur : Breithaupt

La Maison Breithaupt est l’une des rares, sinon la seule en son genre, à exister depuis plus de deux siècles et demi pendant lesquels se sont succédées à sa tête, de père en fils, sept générations de Breithaupt qui ont prouvé que l’habileté et la coopération continue avec la Science sont les conditions du succès commercial.

D’abord apprenti chez un fabricant d’armes de 1751 à 1756, Johann Christian Breithaupt (1736-1800) (1ère génération) s’établit en 1762 à son compte comme fabricant d’instruments. En 1768, il est nommé « fabricant d’instruments de la Cour » par le Duc Friedrich II de Hessen-Kassel, ce qui permet à son atelier de se développer. Il fabrique alors des instruments de nivellement, des boussoles, des télémètres, des instruments de dessin, etc.

Ses deux fils Heinrich Carl Wilhelm (1775-1856) et Friedrich Wilhelm (1780-1855) lui succèdent (2nde génération).
Le plus âgé développe des instruments d’arpentage pour les mines établissant en même temps de bonnes relations avec les ingénieurs des mines. Il est nommé professeur de mathématiques à Bückeburg.
Le plus jeune est chargé de la Maison et établit des contacts avec les savants tels que Gerling et Gauss ainsi qu’avec les utilisateurs des instruments Breithaupt.
De 1803 à 1816, Friedrich Wilhelm Breithaupt s’occupe de la construction d’une machine à diviser circulaire ayant une roue d’un diamètre d’environ trois pieds et permettant de réaliser avec une très grande précision les divisions angulaires des cercles de ses théodolites. Cette machine à diviser qui reste en usage jusqu’en 1903, date à laquelle elle est remplacée par une machine automatique, permet le développement de la Maison Breithaupt, et est à l’origine de nombreuses commandes venant du monde entier.

Le fils de F.W. Breithaupt, Georg August (1806-1888) (3e génération) rejoint la Maison en 1831. Elle est alors connue internationalement sous le nom de « F.W. Breithaupt & Sohn ».
Georg August construit des machines à diviser linéaires, des doubles mètres et mètres standards d’une très grande précision pour l’Inspection d’Allemagne du Nord des Poids et Mesures ; il fabrique de nouveaux théodolites de mines et des instruments de nivellement. Dans le cadre de l’industrialisation et de la construction du chemin de fer, Breithaupt est leader dans la fourniture d’instruments d’arpentage d’usage sur- ou sous-terrain.
L’entreprise est florissante comme jamais auparavant. En 1838, Breithaupt commence à exporter.
Cette période est aussi marquée par la présence d’apprentis tels Otto Fennel, Rudolf Winkel et Johann Christian Dennert, qui deviennent plus tard indépendants et s’établissent à leurs comptes.

En 1864, les deux fils de Georg August Breithaupt, Friedrich Wilhelm (1840-1907) et Wilhelm (1841-1931) rejoignent la firme (4e génération) et plus tard la dirigent ensemble. C’est à cette période qu’est construit l’instrument de nivellement de précision « Seibt-Breithaupt » qui fut pendant plusieurs dizaines d’années l’instrument standard pour le réseau de triangulation national allemand (utilisé pour le cadastre).

En 1913, Wilhelm se retire. Son fils, Dr. Georg Hermann August (1873-1957) (5e génération), entré dans la Maison dès 1900, devient seul propriétaire.
Il étudie la géodésie, les mathématiques, la physique et la mécanique à l’Université technique de Munich et soutient sa thèse de doctorat à l’Université de Strasbourg.
Il modernise l’entreprise, construit de nouveaux locaux, renouvelle les méthodes de fabrication et la rend autant que possible indépendante des fournisseurs. Il poursuit la coopération avec les scientifiques et les ingénieurs des mines comme l’avaient fait ses prédécesseurs.

Son fils, l’ingénieur Friedrich Carl Joachim Breithaupt (1907-1967) (6e génération) rejoint la direction en 1932, après avoir étudié la physique et la géodésie à l’Université technique de Braunschweig. Il construisit avec Heckmann un télémètre de haute précision avec des lignes stadia. De 1934 à 1936, il part pour la Chine et le Japon, et au milieu de la seconde guerre mondiale, prit seul la direction.
L’entreprise est presque complètement détruite pendant les bombardements de 1943-1945. Mais reconstruite, elle produit ses premiers instruments de nivellement dès février 1946.
Friedrich Breithaupt étendit la gamme de ses produits dans tous les types d’instruments, depuis les théodolites de haute précision jusqu’aux simples instruments de nivellement. Une gamme importante de nouveaux instruments fut également développée sous sa direction. Notamment, c’est à cette époque que deviennent populaires les instruments de nivellement « Autom » et « Nabon ».

Hans Hellmuth Breithaupt (prise de fonction en 1962) et son frère Georg Ernst sont la 7e génération à la tête de la Maison qui commercialise aujourd’hui des boussoles, des instruments de géologie, de mines, d’arpentage, des théodolites, des instruments de nivellement, des instruments de topographie (alidades, planchettes, clinomètres), des télescopes d’alignement, des collimateurs, des comparateurs, etc.

1872

Instrument scientifique

Fichiers : Licence Ouverte Etalab

Inventaire : Bibliothèque de l'École des mines de Paris, EMP INSTR 0021

FW Breithaupt & Sohn, Cassel, 1872, n° 1008, St 924

MINES ParisTech

Œuvre : Domaine public

Aucune

Commentaires

Aucun commentaire ! Soyez le premier à en ajouter un !

Balises autorisées : <p>, <a>, <em>, <strong>, <ul>, <ol>, <li>

J'approuve la charte et les conditions d'utilisation et j'accepte de libérer ma contribution sous licence CC BY-SA 3.0 France.

Pour prouver que vous n'êtes pas un robot, répondez à cette question : Combien font 5 plus 2 ?

Embarquez-moi sur votre page, votre blog, votre site !

Copiez-collez ce code pour partagez librement ce document.