Béguyer de Chancourtois, Alexandre-Émile (1820-1886) : Globe de Chancourtois A1, XIXe siècle

Globe Chancourtois A1

Métadonnées du document

Globe de Chancourtois A1

Béguyer de Chancourtois Alexandre Emile (1820 – 1886)

Ancien élève de l’Ecole polytechnique (promotion X 1838)

Professeur du cours préparatoire de géométrie descriptive et d’analyse. Professeur de Topographie souterraine. Professeur de géologie de 1848 à 1886
Inspecteur général au Corps national des Mines, Professeur de géologie à l’Ecole nationale supérieure des Mines, Commandeur de la Légion d’Honneur, Officier de l’Instruction publique, nombreuses décorations étrangères.

Petit fils de l’architecte, peintre et graveur René Louis Maurice Béguyer de Chancourtois, Alexandre Emile Béguyer de Chancourtois, ingénieur et géologue français, nait à Paris le 20 janvier 1820 et meurt à Paris le 14 novembre 1886.
Elève de la promotion X1838 de l’Ecole polytechnique, puis membre du Corps des Mines (1840), il effectue sa mission de fin d’études à l’Ecole des Mines en Hongrie, Banat et Turquie. Il étudie les richesses naturelles et la géologie de ces contrées qui, à cette époque, n’avaient encore fait l’objet d’aucune étude scientifique.
En 1848, après un séjour de trois ans en province où on lui confie les sous-arrondissements minéralogiques de Mézières, d’Orléans et de Nantes, il est rappelé à l’Ecole des Mines à Paris pour y enseigner la topographie souterraine. Il organise alors avec Le Play, professeur de métallurgie à l’Ecole des Mines, la collection des gîtes minéraux et celle de la statistique minérale de la France.
Il succède ensuite (1875), après en avoir été le suppléant (1852) puis l’adjoint (1856), à Elie de Beaumont à la chaire de géologie. Il travailla aux classifications méthodiques des roches qu’il enseignait dans ses cours, mais ne les acheva pas (1854).
Il seconde Le Play dans la direction des deux expositions internationales de 1855 et 1867, ce qui lui valut d’être promu Commandeur de la Légion d’Honneur et de recevoir de nombreuses décorations du monde entier.
Il est nommé secrétaire des Commandements et Chef de Cabinet de l’éphémère ministère de l’Algérie et des Colonies par le Prince Napoléon à qui l’Empereur Napoléon III venait de confier l’organisation et la direction. Cette nouvelle fonction lui permit de participer comme géologue au voyage d’exploration de la « Reine Hortense » (juin – octobre 1856) dans les régions polaires de la Norvège, de l’Islande et du Groenland d’où il ramena des collections géologiques conservées au Musée de l’Ecole des Mines.
A la suite de l’exposition de 1867, il fit décider par le gouvernement la confection d’une carte géologique détaillée de la France au 80.000ème à laquelle il participa sous la direction d’Elie de Beaumont jusqu’en 1875.

Inspecteur général au Corps national des Mines, Béguyer de Chancourtois s’occupa de la prévention des accidents de grisou et étudia les conditions d’exploitation et d’aération des mines grisouteuses pour lesquelles il fit rendre obligatoire l’installation de deux puits. Il proposa, comme il en existait en Italie et qu’il alla étudier sur place, la création d’observatoires sismologiques dans les grands centres de population et surtout dans les bassins houillers, et en organisa deux, l’un à l’Ecole supérieure des Mines de Paris, et l’autre à l’Ecole des maîtres mineurs de Douai.
Il prit également part aux questions du choix d’un premier méridien et de la division décimale du cercle. Il plaidait pour un méridien passant à travers les mers afin d’éviter les compétitions et les jalousies nationales. Il regrettait par ailleurs l’usage persistant par les savants de la division duodécimale du cercle malgré l’adoption du système métrique décimal qu’ils avaient eux-mêmes imposé.
Il s’est enfin intéressé au rôle et à l’emploi des nombres imaginaires en physique, qu’il représentait sur un axe perpendiculaire au plan des réels, aux relations qui existent entre le caractère des peuples et leur habitat géologique, ainsi qu’à la constitution d’un alphabet universel, afin de permettre l’écriture et la prononciation des noms propres géographiques sur les cartes de géologie.

Il fut un des adeptes les plus fervents et les plus militants de la théorie du réseau pentagonal d’Elie de Beaumont en laquelle il avait cru trouver « un procédé rationnel de classification de tous les accidents de la surface terrestre ». Cette théorie aujourd’hui abandonnée ne recueillait cependant pas l’assentiment de la majorité des géologues.
Pour en suivre plus commodément l’application, il se servait de polyèdres réguliers circonscrits à la sphère terrestre, sur chaque face desquels il dessinait la projection gnomonique correspondante (voir le globe présenté ainsi que les autres globes)

les globes de l'École des mines

Chancourtois est un des adeptes les plus fervents et les plus militants de la théorie du réseau pentagonal d’Elie de Beaumont en laquelle il avait cru trouver « un procédé rationnel de classification de tous les accidents de la surface terrestre ». Cette théorie aujourd’hui abandonnée ne recueille cependant pas l’assentiment de la majorité des géologues.
Pour en suivre plus commodément l’application, il se servait de polyèdres réguliers circonscrits à la sphère terrestre, sur chaque face desquels il dessinait la projection gnomonique correspondante (voir le globe présenté ainsi que les autres globes)

Ce globe est l'un des globes de travail et porte les éléments géométriques du réseau pentagonal
Construit en carton et recouvert d'une sorte de stuc, réalisé par M. Gosselin et sont successeur, M.Berteaux.
À l'échelle du 1/100 000 000

XIXe siècle

Instrument scientifique

Fichiers : Licence Ouverte Etalab

Autres globes sur le réseau penthagonal conservés à la bibliuothèque
Au 1/50 000 000 avec un réseau de fils
Avec projection

Jacques Touret. Dans l’ombre de ses maîtres : Alexandre-Eugène Béguyer de Chancourtois (1820-1886).
Travaux du Comité français d’Histoire de la géologie, Comité français d’Histoire de la Géologie, 2006, 3eme série, tome 20

Octo-planisphère gnomonique. Carte du Globe dressée en projection gnomonique sur les faces de l'octaèdre régulier ... établie pour l'étude des alignements géographiques en général [Document cartographique] / par M.A.E. Beguyer de Chancourtois, ... 1869-1873-1876... ; dessiné par M.E. Picard à l'aide des calculs faits par M. J. Thoulet.... - Projection gnomique. - [Paris] : Bertaux, 1880. - 3 flles ; 625 x 458.
En ligne

Programme d'un système de géographie fondé sur l'usage des mesures décimales, d'un méridien Og international et des projections stéréographiques et gnomoniques [Texte imprimé] / par A.-E. Béguyer de Chancourtois.... - Paris : Gauthier-Villars, [18..]. - 12 p. ; in-4.
En ligne

Programme raisonné d'un système de géographie [Texte imprimé] : fondé sur l'usage des mesures décimales, d'un méridien Ograde international et des projections stéréographiques et gnomoniques, étudié en vue de l'unification des travaux géographiques et géologiques et du développement complet de la systématisation décimale des mesures... / par M. A.-E. Béguyer de Chancourtois,.... - Paris : Gauthier-Villars, 1884. - LVI-74 p. : cartes, tableau ; in-8.
En ligne

Le globe d'Élie de Beaumont au Collège de France/ par Jacques Touret, Lettre du Collège de France n°16 [2008]
En ligne

L'essor de la géologie française, sous la direction de Jean Gaudant, Presses des mines, 2009, notamment le chapitre consacré au réseau pentagonal.

Jacques TouretÉlie de Beaumont (1798-1874), des systèmes de montagnes au réseau pentagonal
Travaux du Comité français d'Histoire de la Géologie, Comité français d'Histoire de la Géologie, 2007, 3ème série (tome 21), pp.127-155

Inventaire : Bibliothèque de l'École des mines de Paris, EMP INSTR 0026

MINES ParisTech

Œuvre : Domaine public

Aucune

Commentaires

Aucun commentaire ! Soyez le premier à en ajouter un !

Balises autorisées : <p>, <a>, <em>, <strong>, <ul>, <ol>, <li>

J'approuve la charte et les conditions d'utilisation et j'accepte de libérer ma contribution sous licence CC BY-SA 3.0 France.

Pour prouver que vous n'êtes pas un robot, répondez à cette question : Combien font 0 plus 1 ?

Embarquez-moi sur votre page, votre blog, votre site !

Copiez-collez ce code pour partagez librement ce document.