Annales des Mines (1855, série 5, volume 4, partie administrative) [Image 312]

Aide de formatage wiki

LOIS, DÉCRETS ET ARRÊTÉS

SUR LES MINES.

à Paris, boulevard Bonne-Nouvelle, 28, pour perfectionnements à la fabrication d'un ciment-granit dit asphalte Nuty. 362. Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 17 octobre 1853, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Aureliani (Ascanio), à Paris, rue Rochechouart, 14, pour un genre de grilles mobiles, applicables aux appareils de chauffage en général, et à toutes sortes de foyers de machines. 365. Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 21 octobre 1853, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine-Inférieure, par le sieur Bobée (Charles), rue de Sotteville, 7, à Rouen, pour un calorifère à air chaud. 367. Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 15 octobre 1853, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Casses (Jean-Louis), à Paris, rue Jarente, 4, pour l'application des garnitures de cuivre sur des pièces fabriquées en

Saint-Maur-Popincourt, 210, pour la fabrication du bichromate de potasse. 393. Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 19 octobre 1853, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Ville (Georges-Guillaume), passage Lemaire, 4, à Grenelle, pour un procédé de traitement applicable aux nitrates de potasse et de soude, pour en obtenir de l'acide nitrique et des oxalates des mêmes bases. 394. Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 6 octobre 1853, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Ward (Frédéric-Oldfield), à Londres, représenté par la demoiselle Aygaleng, à Paris, rue Furstemberg, 6, pour des perfectionnements apportés à la fabrication des ardoises. 401. Le brevet d'invention do quinze ans, dont la demande a été déposée, le 22 octobre 1853, au secrétariat delà préfecture du département de l'Hérault, par le sieur Bounier (Cyprien), rue de Bayle, 3rà Montpellier, pour un avant-train conservateur ou dételage spontané, avec ses dépendances, applicable à toute espèce de véhicule, quel que soit le nombre de chevaux, ainsi qu'aux trains de chemin de fer. 407. Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 22 octobre 1853, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur le Moulnier (François-Emmanuel), à Paris, place du Marché-Saint-Jean, 8, pour un appareil servant à tamiser le plâtre, les graines, et dit appareil le Moulnier. 417. Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 20 octobre 1853, au secrétariat de la préfecture du département de Saône-et-Loire, par le sieur Revenu (Étienne-Jean-Baptiste-Gabriel), à Autun, pour fabrication de bougies minérales avec des résidus de schistes bitumineux. 420. Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 20 octobre 1853, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par les sieurs Sarrazin de Mont-Ferrier (Alexandre-AndréVictor) et Denain (Antoine-Joseph), à Paris, le premier rue Coq-Héron, 8, le deuxième rue de Valois (Palais-Royal), 2, pour une machine à vapeur à mouvement direct de rotation continue. 421. Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 20 octobre 1853, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Schlosser (François-Xavier), à Paris, rue de la Roquette, 31, pour un appareil broyeur et mouleur à hélice, propre à la fabrication de briques, tuyaux et autres produits céramiques. 424. Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 22 octobre 1853, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Tourdot (Jean-Baptiste-Aimé), à Bercy, rue de Bercy, 47, pour une balance à ressort droit, pour machines à vapeur. 426. Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 20 octobre 1853, au secrétariat de la préfecture du département

X

étain ou métal anglais. 368. Le brevet d'invention dont la demande a été déposée, le 15 octobre 1853, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Downes-Edwards, représenté par les sieurs Truffaut et Sautter, à Paris, rue Drouot, 2, pour des perfectionnements dans les signaux pour les chemins de fer. 370. Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 22 octobre 1853, au secrétariat de la préfecture du département de Saône-et-Loire, par le sieur Duvergier (Alphonse), à Blanzy, pour un ventilateur à dépression. 374. Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 19 octobre 1853, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Gibory (Ferdinand-Denis), à Paris, boulevard du Temple, 32, pour un iustrument de précision propre à mesurer les hauteurs et les distances accessibles et inaccessible, et à faire les nivellements, dit anneau géométrique. 380. Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 19 octobre 1853, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Jacquelain (Victor-Augustin), à Paris, rue Soufflot, 10, pour un procédé propre à la fabrication économique du chromate et du bichromate de potasse, en utilisant l'azote qui se dégage pendant l'opération, pour évaporer et concentrer un liquide quelconque. 388. Le brevet d'invention dont la demande a été déposée, le 17 septembre 1853, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par les sieurs Norton (James-Shield) et Bori (Henri-Jules), représentés par le sieur Paul Borie, à Paris, rue de la Muette, 27, pour des tuiles de toiture dites tuiles tubulaires. 390. Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 17 octobre 1853, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Sautelet (Fritz-Émile-Constantin), à Paris, rue

r

XI